Sondage sur le dessin animé

Aller en bas

Sondage sur le dessin animé

Message  Kaspa le Ven 3 Oct - 13:57

Nous sommes au début du 21ème siècle, le dessin animé a presque 100 ans, Mickey bientôt 80 ans, l’anime plus de 40 ans et Goldorak est apparu en France il y a 25 ans. Le temps passe et le dessin animé est toujours là. Mais comment est-il perçu ?
Afin de le savoir, un sondage a été effectué entre mars et juillet 2003. Il a été fait dans trois types d’endroits : le milieu étudiant (université Paris X Nanterre, Paris IX Dauphine et Bibliothèque Nationale François Mitterrand), le milieu du travail (banque, accueil touristique) et le milieu des passionnés du dessin animé (Gloubi Boulga Night) dont les intéressés ont été interviewés surtout pour connaître leurs goûts en terme d’animation. Il y a 166 personnes interrogées, dont la plupart a entre 16 et 30 ans, ce qui équivaut à peu près à la “ Génération Albator ” et à la “ Génération Dragon Ball ”. Les garçons sont plus nombreux que les filles, mais la différence n’est pas sensible (voir tableau 1).
Les résultats, malgré le nombre restreint de l’échantillon et le fait qu’il soit composé en grande partie d’étudiants de la région parisienne, semblent indicatifs.
Le milieu étudiant a plébiscité l’animation (90% à Paris IX, 88% à la Bibliothèque François Mitterrand et 86% à Paris X). Le jugement du milieu du travail est plus nuancé, mais en majorité favorable (banque 60%, accueil touristique 53%). Les garçons aiment plus que les filles le dessin animé (respectivement 75% et 64%).
En ce qui concerne les tranches d’âge, le pourcentage de personnes appréciant le dessin animé est équivalent pour les 16-20 (87%), les 21-25 (86%) et 26-30 (84%) et baisse sensiblement pour les plus de trente ans (31-35 : 75%, plus de 35 : 77%). Ces derniers groupes présentent aussi plus de personnes sans opinion définie (voir tableau 2).
Pour le choix du type d’animation, on a laissé aux sondés, qui y étaient favorables, la possibilité de fournir plusieurs indications. On a eu 263 réponses, dont 37% en faveur de l’animation japonaise, 23% de Disney/Dreamworks, 21% de MGM/Warner/Hanna-Barbera/Fox, 15% de l’animation européenne et 4% d’autres (animation africaine, chinoise…).
La tranche d’âges qui préfère nettement l’anime est celle des 16-30 ans, alors qu’après 35 ans la préférence tend à diminuer. Les garçons sont plus nombreux à l’aimer que les filles, en raison respectivement de 39% et 34% (voir tableau 3). [Je n’ai pas compris la différence avec le 3e paragraphe précédent. « Les garçons aiment plus que les filles le dessin animé (respectivement 75% et 64%). » Explique mieux.]
Interrogés par la suite sur leur dessin animé préféré, ils ont fournis parfois plusieurs titres (150 au total) et ont corroboré leur choix pour l’anime en indiquant aux premières places des films et des séries japonaises. Seule exception, le Roi Lion à la troisième place. Il faut noter que le Roi Lion a été le plus grand succès de Disney jusqu’à Finding Némo (John LASSETER, 2003). En revanche Par contre, par rapport aux 21% qui aiment MGM/Warner, seulement 7% l’indiquent comme dessin animé préféré. Il est intéressant de remarquer que les films choisis sont pour la plupart récents et que les séries télévisées remontent aux années 80. Ce choix est peut-être dû au fait qu’actuellement les longs métrages de cinéma sont mieux travaillés et diversifiés et que les séries sont moins programmées sur les chaînes hertziennes. En outre, si la télévision reste le média le plus important, un passage est en train de se faire entre un univers dominé par le bon vieux poste et un environnement médiatique plus complexe. En ce qui concerne les créations animées télévisuelles des années 80, on peut penser qu’il s’agit avant tout de nostalgie (voir tableau 4).
La réponse à la question “ Le dessin animé est-il fait seulement pour les enfants ? ” est en générale négative, mais elle réserve des surprises. Les étudiants de Paris IX aiment au 90% le dessin animé, mais jugent à 20% qu’il est fait pour les enfants (voir tableau 5).
A la question : “ Le dessin animé est-il une forme d’art ou un divertissement commercial ? ”, les sondés ont répondu majoritairement les deux (52%). L’animation serait une forme de création à la fois artistique et commerciale. Sur la fiabilité de cette réponse, choisie peut-être par facilité, on peut se poser des questions car beaucoup de personnes ont hésité avant de donner leur opinion, probablement parce qu’elles n’y avaient jamais réfléchi. Ceux qui ont fourni une seule réponse pensent à 24% qu’il s’agit d’une forme d’art et à 18% d’un divertissement commercial. Les 16/20 ans pensent d’une courte majorité que le dessin animé est un média plutôt commercial, tandis que les 26/30 ans et les 31/35 ans y voient le côté artistique (38%). Les étudiants sont les plus nombreux à juger l’animation comme une création artistique (Université Paris X : 19%, Université Paris IX : 28%) pendant que les personnes déjà dans le monde du travail remarquent le côté commercial du dessin animé (agents d’accueil : 29%, banque : 20%). Aucun d’entre eux n’a dit que l’animation était artistique (0%). Par contre les sondés de la Gloubi Boulga Night trouvent dans une large majorité (68%) que le dessin animé est une forme d’art (voir tableau 6).
On pourrait encore souligner d’autres données, fournies par les personnes interrogées qui déclarent aimer le dessin animé parce qu’il est imaginatif, créatif, fantaisiste, artistique, rêveur, nostalgique, libre… Par contre [essaye de limiter la répétition] un certain nombre lui reproche son aspect enfantin, violent, commercial…
Dans l’échantillon, il y a 18% de personnes d’origines étrangères et leurs réponses donnent une idée de la différence de point de vue. C’est dans cette catégorie qu’on trouve le plus haut pourcentage d’insatisfaits en matière de dessin animé (37%), même s’ils sont quand même une minorité. Ils critiquent surtout le fait que l’animation est enfantine (53%). Autre point intéressant, le dessin animé japonais est moins connu ailleurs que chez nous, notamment dans les pays nordiques, germaniques et anglophones. Il est vrai que la diffusion de l’animation japonaise y est relativement récente. Par contre les quatre japonais qui ont été interrogés sont presque unanimes : le dessin animé est un média adulte (100%) et plaît beaucoup (75%).
Dans l’ensemble, la tendance qui se dégage permet de dire que l’animation (et notamment celle japonaise) ne laisse pas indifférent, mais on peut se demander si cette tendance se confirmera ou si elle est liée à une période donnée, où toute une génération a subie un “ martelage ” de la part des chaînes télévisées.
Malgré les à priori (166 personnes ne représentent pas l’opinion générale et une enquête reste toujours une pratique arbitraire), les résultats obtenus sont une source d’information non négligeable pour avoir un avis différent de celui qu’on trouve dans les livres et les revues et permettent de mieux cerner le sujet.
avatar
Kaspa
Admin

Messages : 863
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 43
Localisation : Pride Lands

Voir le profil de l'utilisateur http://kimbaetsimba.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum