Phénomène Manga au Japon

Aller en bas

Phénomène Manga au Japon

Message  Kaspa le Ven 3 Oct - 13:27

Le Japon est le premier marché au monde pour la bande dessinée et le jeu vidéo et le deuxième pour le dessin animé, tant par le nombre de titres publiés, édités et émis que par la diversité des genres. C’est le seul pays où il y a autant d’amateurs de Manga que de téléspectateurs et où la bande dessinée comme l’animation et le jeu vidéo doivent être considérés comme les médias les plus influents en terme de familiarité et d’influence dans les mentalités. Cet engouement se traduit par des chiffres impressionnants : une histoire ayant du succès peut être prolongée sans interruption sur 5000 pages pour la bande dessinée (Black Jack [Osamu TEZUKA, 1972], Dragon Ball [Akira TORIYAMA, 1983]) et 500 épisodes de 25 minutes environ chacun pour les séries animées (Doraemon [Fujiko F. FUJIO , Fujiko A. FUJIO ; 1970], Astro Boy [Tetsuwan Atom, Osamu TEZUKA, 1960]), sans compter les O.A.V. , les courts, moyens et longs métrages portés sur grand écran.
Shonen Jump, le Spirou local, est un véritable annuaire de 300 pages, qui paraît chaque semaine et coûte moins de 2 euros. Il tire à 6 millions d’exemplaires, plus que tous les quotidiens français réunis. Au Japon, il y a des Manga sur tous les sujets, de la préparation des sushi à comment apprendre à faire du golf ; du maniement des armes à l’art de préparer du thé ; de la propagande politique aux études sur l’utilité d’être pacifique (pacifiste ?). Il existe même un manga consacré au patron français de Nissan, Carlos GHOSN !
On parle d’un phénomène sociologique qui parfois dérange les Occidentaux. Le manga est un vocable qui s’étend de la bande dessinée au dessin d’humour, au jeu vidéo et au dessin animé.
En se référant au manga, il faut souligner que la langue japonaise favorise la bande dessinée : ses idéogrammes sont déjà des dessins. Ils peuvent s’intégrer si bien dans le dynamisme de l’image que l’on peut percevoir par le trait du graphisme si le ton de la voix baisse. Pour traduire un éclat de rire ou le bruit que fait le sang en giclant, on utilise des onomatopées. Celles-ci sont si usuelles et si nombreuses en japonais, qu’elles font l’objet de dictionnaires. [cite un exemple]
Les Manga les plus célèbres font régulièrement l’objet d’adaptations pour le cinéma, le théâtre ou la télévision.
avatar
Kaspa
Admin

Messages : 863
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 43
Localisation : Pride Lands

Voir le profil de l'utilisateur http://kimbaetsimba.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum